S’il y a bien une branche de la médicine qui a connu une ascension fulgurante ces dernières décennies c’est la chirurgie esthétique, cette dernière est devenue de plus en plus sollicitée par des millions de personnes qui souhaitent corriger des imperfections morphologiques et remodeler leurs corps. En effet, les progrès de la technologie médicale a induit la vulgarisation de la chirurgie esthétiques qui est devenue, désormais, de plus en plus accessible même pour de simples salariés.

La prise en charge de la chirurgie esthetique et réparatrice par les mutuelles

Cette accessibilité est catalysée par la prise en charge de certaines interventions chirurgicales faisant partie de la chirurgie esthétique et réparatrice par plusieurs mutuelles. Mais avant d’aborder ce sujet, il faut bien faire la différence entre la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice, cette dernière s’agit d’un type de chirurgie qui vise à reconstruire la détérioration de l’apparence physique à la suite d’un accident, en cas de malformation congénitale imposée par mère nature ou en cas d’une maladie ayant causé la mutilation du corps (Cancer). La chirurgie esthétique, par contre, est choisie pour des raisons purement esthétiques où le patient désire modifier son apparence dans un souci d’esthétisme.

Les opérations de chirurgie esthétique prises en charges par les mutuelles

Il est donc logique que la plupart des mutuelles vont restreindre leur listes des interventions chirurgicales prises en charge et ce, selon la nature de l’opération réalisée. La plupart des interventions couvertes par les mutuelles font partie de la chirurgie réparatrice qui vise, principalement, à corriger des imperfections causées par des accidents, des maladies ou, tout simplement, héritées.

À titre d’exemple, on peut citer quelques opérations prises en charges par les mutuelles :

  • La rhinoplastie : C’est une intervention qui s’inscrit dans le cadre de la chirurgie réparatrice et qui vise à corriger les imperfections relatives au nez (nez trop gros, trop courbé…)
  • La réduction mammaire : c’est une intervention qui vise à corriger et à traiter l’hypertrophie mammaire mais, il faut que le chirurgien esthétique retire au minimum 300 grammes de glande mammaire sur chaque sein
  • Chirurgie de la mâchoire : cette opération vise à corriger les problèmes de la mastication gênants et causés après les malformations génétiques ou les accidents.
  • L’opération du tablier abdominal : cette intervention a pour but de retirer une partie de la peau abdominale lorsque cette dernière couvre partiellement le pubis.
  • L’autoplastie : Très sollicitée surtout chez les jeunes patents, cette intervention vise à rectifier un décollement trop important des oreilles.
  • Les malformations de naissance comme les fentes labiales.
  • Les interventions de chirurgie esthétique suite à un accident (accident de la route, morsure de chien, brûlure…).

Pour les interventions qui s’inscrivent dans le cadre de la chirurgie esthétique, la sécurité sociale ne les couvrira pas, car elle considère que ce type d’opérations relève du confort et non pas une nécessité vitale. Cependant,  les chirurgiens font en sorte de camoufler, dans leur rapports, les véritables raisons qui motivent les patients afin que l’Assurance Maladie accepte le remboursement de l’opération.

Heureusement, plusieurs mutuelles commencent à offrir une couverture supplémentaire pour les interventions de la chirurgie esthétique et ne se contentent pas de la liste imposée par la sécurité sociale.

Chirurgie esthétique est-elle remboursable par les mutuelles ?
4 (80%) 1 vote