14 août, la veille du 15 août, jour férié, aujourd’hui,je peux vous parler en direct des urgences enfant de Marseille.

Une journée normale avant l’accident

Nous avons passé une bonne journée, il y avait du vent, nous avons loupé les gestes qui sauvent sur la plage du prado la semaine dernière, prodigués par les marins pompiers de Marseille mais nous avons pu faire une petite promenade au parc bourelly.

Surveiller un enfant est une activité de tous les instants

Mon petit garçon a couru partout, beaucoup d’émotion en pensant a tous les accidents qui auraient pu lui arriver :
non, ne monte pas là, cette branche va casser, attention au petit garçon avec son vélo qui va vite, reste bien assis sur le toboggan, pas a plat ventre.

Nous rentrons à la maison, tout le monde enlève les chaussures, on envoie le petit dernier se laver les mains et là, devant mes yeux son orteil passe sous la porte, son ongle semble arraché, ça suinte de sang et on est pas sur que l’orteil ne soit pas cassé.

On ne panique pas mais on est pas rassuré, il y a sûrement quelque chose a faire pour récupérer l’ongle si on agit tout de suite, en tout cas on ne peut pas le laisser comme ça.

On appelle le docteur pour avoir son avis, mais il est en vacances, on est dans une grande ville, et on habite à 10mn des urgences : la timone, la conception ou l’hôpital st Joseph.

On a déja visité la Timone le mois dernier, Direction les urgences enfants de St Joseph, c’est là qu’il est né.

Nous avons de la chance aujourd’hui il n’y a pas grand monde, 2 personnes devant nous.

Nous entrons dans la salle d’attente des urgences pédiatriques et nous attendons quelques minutes avant d’être reçu à l’accueil, nous expliquons le cas, nous avions pris une photo avant de lui faire un pansement de fortune avec une gaze et un nettoyage sommaire, on nous avait dit de lui faire un bain de bétadine, mais il est tard, on ne connaissait pas la pharmacie de garde pour en trouver, et il y a sûrement une radio a faire.

Par chance il y avait une interne spécialisée en onglerie sinon il aurait fallu aller à l’hopital de la timone qui a des médecins plus spécialisés, c’est un CHU.

L’interne vient nous confirmer qu’ils vont le prendre en charge.

Quels papiers sont nécessaires pour une admission aux urgences ?

  • Carte vitale
  • Carte de mutuelle
  • Carnet de santé

C’est la première chose dont vous devez vous occupper en arrivant :

l’enregistrement et fournir les papiers.

On nous demande la carte vitale, nous donnons également notre carte de mituelle, cela permet de ne pas faire d’avance la plupart du temps.

Le carnet de santé est également utile car en un coup d’oeil ils ont d’autres informations concernant l’enfant : vaccins et dates de vaccination, le poids de l’enfant. Si on doit lui administrer des médicaments ou lui faire une anésthésie, c’est important de connaitre au minimum ces informations.

<h3>Quels sont les antécédants médicaux ? est-ce que le patient a déjà été hospitalisé ? y a t’il des produits ou médicaments auquel il est allergique ?</h3>

En ayant les informations concernant les allergies, le personnel soignant s’assure que l’administration de médicament entraineront pas de complications.

<h2>Pourquoi ne faut-il pas donner a boire ou a manger a votre enfant aux urgences </h2>

Evitez de donner a boire ou a manger lorsque vous arrivez a l’hôpital, si l’enfant doit faire une radio ou un scan, il faut éviter de leur donner des substances qui pourraient fausser les diagnostics.

<h3>Prise en charge prioritaire des nourissons </h3>

Un nourisson arrive, il est directement pris en charge. Il y a un ordre de priorité sur les interventions et chez les nouveaux nés, on ne prend aucun risque, parfois c’est la vie qui est en jeu pour quelques minutes.

On a bénéficié de cet avangage quand notre petit garçon était bébé, aujourd’hui il a 3 ans et un bobo comparer a ceux qui viennent d’arriver avec un problème respiratoire, ou qui sont en train de vomir.

<h3>La salle d’attente des urgences enfants </h3>

Nous sommes maintenant accompagné de 6 enfants dans la salle d’attente.

Quels genre de cas trouvons nous aux urgences enfants? fracture du bras pour un enfant de 5 ans, une petite fille de 7 ans qui a de la fièvre, un petit garçon qui est tombé sur le menton, une petite fille qui s’est renversé un produit ménagé dans l’oeil, les cas sont différents et très variés, et le suivi est individuel.

Il est 23h et notre petit garçon vient d’être pris en charge.

<h3>Un seul parent pour rassurer l’enfant aux urgences </h3>

Mon enfant y est allé avec maman et nous attendons dans la salle d’attente avec la grande soeur.

Il faut comprendre que moins il y a de monde dans la salle de soin, et plus c’est efficace et plus rapide.

Un seul interlocuteur pour raconter l’accident qui explique la conséquence.

Le médecin établit plus rapidement un diagnostique et des actions à réaliser.

<h3>Patienter aux urgences </h3>

Il est 23h50 on a toujours pas de nouvelles, mais heureusement quelqu’un était là pour nous recevoir.

<h3>Que prévoir pour attendre aux urgences ?</h3>

Prévoyez des pieces de monnaie pour prendre un café ou quelque chose a manger, un Chocolat chaud pour la grande soeur qui attends patiemment. Prenez de quoi occupper votre enfant.

Des livres de bibliotèque à lire. ça occuppe pendant un petit moment. Ce soir la grande soeur a raconté une histoire à son petit frère. Il a oublié pendant ce temps qu’il avait mal et a même ri aux éclats.

Une tablette et des écouteurs, votre enfant peut regarder un dessin animé ou un film tranquillement. Mettre un casque permet de respecter les autres personnes qui attendent et qui ont besoin de calme.

 

0h30, enfin des nouvelles, le petit est là, il a mal mais essaie de rien faire paraître, on lui a fait des points et remis en place son ongle le temps qu’un autre pousse en dessous.

La radio du pied n’as rien montré d’anormal, son doigt de pied n’est pas cassé.

On va annuler les vacances bord de mer piscine et trouver des activités marche et manège où il sera sur mon dos, car pendant 15 jours, une infirmière devra passer lui nettoyer le pied et lui refaire son bandage.

Piscine interdite et nettoyage de chat pour que la plaie ne s’infecte pas.

Le petit a été soigné, on est rentré à la maison.

On est content d’avoir pris une mutuelle qui couvre bien ces soins, même s’ils semblent bénignes.

Conclusion : les accidents ménager de la vie quotidienne peuvent surgir à n’importe quel moment. On ne peut pas anticiper un accident domestique, mais on peut se prémunir pour qu’au moment où celà arrive, vous n’ayez pas à faire d’avance et que votre mutuelle prenne bien en compte les frais liés à votre visite aux urgences.

Merci aux infirmières de garde et le personnel hospitalier qui sont là à tout heure pour réparer les petit et grands bobos.

urgences enfants pied

notez cet article